Pseudo Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Accueil
Inscription
Fonctionnement
Informatique - Internet - Loisirs - Santé - Sciences et technologies - Vie courante
Enchères Boutiques
 
     
 
Par : lorka
Inscription d'une personne : Il y a 18 an(s)
Meilleures façons : 0
Ajoutée : 10/06/2008
Mots-clés : formation  stress  mental  corps  troubles  conséquences  La Réflexologie  réflexes  les exercices  perception  l'esprit 
Connectez-vous pour évaluer !
Note :
Vue : 1030 fois 16 évaluation(s)
Ajouter cette page aux Favoris
Envoyer à un ami
FORMATION DU STRESS ET SES CONSÉQUENCES

Mais pourquoi avons-nous mal parfois dans notre corps, ou souffrons-nous tellement moralement, au point de ressentir cette situation comme une punition pour des fautes antérieures ou de la considérer comme si désespérante que nous n'en pouvons plus jusqu'à ne plus avoir d'envie de nous guérir.

Dans les passages qui vont suivre, je vous propose de découvrir :
- la formation du stress et ses conséquences,
- les moyens pour faire face au stress


I. - Formation du stress et ses conséquences


1. La formation du stress

La formation du stress est souvent lié à un évènement qui nous a marqué négativement dans le passé, voir la petite enfance, et qui s'est engrammé comme une épine qui serait rentrée si profondément dans votre peau que vous ne pouvez plus la retirer et qu'elle continue à vous piquer à tout instant. Quels sont ces évènements si redoutables ?

- problèmes familiaux : un deuil, conflits du couple, divorce, séparation, déception amoureuse, changement d'habitation, contracter un emprunt, licenciement, éloignement,la retraite, une grossesse 
- problèmes professionnels : pressions de la direction, harcèlement, travail trop important, gestion des nouvelles technologies, chômage, licenciement, gestion du temps, entretiens préalables, précarité, restructuration
- problèmes liés à l'écologie : pollution, alimentation non- équilibrée, manque de sport, de loisirs, accidents de la route, sécheresse,
-problèmes des enfants : peur des études, examens, urémie,
- problèmes liés à une opération : accouchement, opération chirurgicale importante (notamment lecancer, prostate, utérus), angoisse pré et post opératoire.

Et bien sûr la liste n'est pas exhaustive. On peut encore citer les tsunamis, les attentats, les deux cent mails qui arrivent tous les jours, les compétitions sportives ou intellectuelles, la peur de l'avion, de la ville, du métro, de la voiture, etc.

2. - les conséquences du stress

Tout le monde ne réagit pas de la même manière au stress. Certaines personnes se sentent stimulées par de nouvelles responsabilités tandis que d'autres vont paniquer pour la même raison. Et Puis, il y a du bon stress et du mauvais stress. Nous voulons parler ici du stress qui désorganise notre corps et notre esprit.

Williams SELYE, « l'inventeur » du stress l'a défini comme le Syndrome Général d'Adaptation. Autrement dit le stress, c'est la réponse de l'organisme aux agressions extérieures ( tous les évènements dont nous avons parlé en I.1 supra), qu'elles soient physiologiques ou psychologiques, agressions qui rendent les personnes mal à l'aise.

 

 


Une réponse aux agressions, dites-vous ? Mais comment se manifeste cette réponse ?

La réponse de l'organisme est un peu celle de l'araignée ou de tout autre animal qui envoie un venin (pour en mourir ensuite dans certains cas) : le corps humain envoie des hormones aux agents stresseurs afin de les combattre. Il y a 3 phases dans cette contre- attaque :
- une phase d'alarme : le système para sympathique émet de l'adrénaline, de la noradrénaline et du cortisol ; ce sont des hormones stimulantes. Le cœur s'accélère, la tension chute, la colère se manifeste, le rythme se développe, la respiration est plus rapide, la digestion se ralentit.
- phase de résistance : si la tension devient permanente, l'adrénaline et les autres hormones ont une production plus importante pour résister, alors que par ailleurs, l' hormone « ralentisseuse » des fonctions organiques, l'acétylcholine, ne suit pas le rythme. Ce déséquilibre entre les différentes productions hormonales, et le fait aussi que, à trop les utilisées, elles finissent par se tarir et perdre leur efficacité, va engendrer de l' hyper tension artérielle, des changements de comportement, une baisse de nos défenses naturelles. Ces hormones viennent de l'hypophyse, par l'intermédiaire des glandes surrénales (points réflexes que l'on masse en réflexologie)
- phase d'épuisement : le stress chronique réduit, ou bloque graduellement les défenses immunitaires et quand celles-ci ne fonctionnent plus, on n'est plus à l'abri de la première maladie venue : dépression, cancer, infarctus, accidents vasculaires cérébraux,commotion cérébrale, etc.

Concrètement, comment agissent les hormones ?

-un excès d'adrénaline peut provoquer des troubles fonctionnels : sexuels, peur, angoisse, anxiété, insomnies, migraines. Un excès de cortisol accélère le vieillissement, provoque athérosclérose, cholestérol, dépression, ulcères, fatigue générale et même cancer du fait que les lymphocytes tueurs des cellules cancéreuses ont quantativement diminués. La personne peut avoir le désir de se replier sur soi, dans sa bulle. Le sang est au quatre cent coups : il vient au secours du cœur, des muscles, et ne peut aider la digestion qui se ralentit, voir se détériore (constipation, diarrhées). La mémoire aussi se détériore.

- le déséquilibre hormonal agit parallèlement sur le moral dans la phase 2 et 3 : baisse de nos émotions, de nos envies, de nos motivations. On va s'adonner au tabac, à l'alcool, à une alimentation trop riche, ou à une sous - alimentation. On est à la merci des pollutions qui engendrent de l'asthme ; un fibrome ou un kyste utérin sont vite arrivés. Enfin, il peut y avoir des problèmes de libido, frigidité.

Et le plus embêtant, c'est que ces différentes maladies constituent un avantage secondaire. Qu'est ce que cela signifie ? Elles sont là pour attirer l'attention et l'amour du monde extérieur (cellule familiale, professionnelle, médecins, etc) toute manifestation de tendresse qui n'est pas venue de soi-même et qu'on cherche à solliciter au moyen de la maladie. C'est pourquoi, une fois installées, les maladies ne disparaissent pas si facilement. Il faut remplacer l'avantage secondaire par d'autres objectifs plus positifs.

II. - Les moyens pour faire face au stress

Diplômé en Réflexologie, en Hypnose Ericksonienne et en Sophrologie, je vous parlerais bien- sûr du bénéfice que l'on peut retirer de ces thérapies. Mais, elles s'inscrivent elles-mêmes dans le cadre d'une hygiène de vie plus large dont nous pouvons dire tout de suite un mot.

1. Une qualité de vie équilibrée pour atteindre le bien-être

-.le sport

Faites du sport : marche à pied, vélo, patins, tennis, golf, piscine, jogging, pour les sports individuels. Il y a encore les sports collectifs : football, rugby, volley, handball, beach- volley, basket, voile, etc. Le fait de rester assis, ou cloîtré chez soi est une circonstance traumatisante ressentie comme telle par l'organisme. Le fait pour le retraité de n'avoir plus d'objectif, plus de travail sur les rails constitue un stresseur qui va déclencher des réactions hormones négatives. Donc, faisons du sport.

-.l'alimentation

Une alimentation protéinée (poissons, crustacés, viandes sans graisse), avec une utilisation modérée de glucides et de lipides est de nature à vous contribuer à une bonne santé. Et puis, le stress fabrique des radicaux libres qu'il faut combattre avec les bons moyens : des anti-oxydants (fruits, légumes, poissons, foie de veau, choux,) et des Oméga 3 pour lutter contre les acides gras (noix, mâche, thé vert). Le magnésium et la vitamine B6 (œufs, lentilles) sont également nécessaires.

- les loisirs

En dehors du sport, il ne faut pas négliger la cellule familiale (enfants, parents, alliés), la cellule des amis, les cercles ou associations divers de bridge, des retraités, voyages organisés, humanitaires, actions sociales ou sociétales.

2. Des thérapies axées sur le développement du Bien- Etre de l'organisme ou de la Relation d'Aide

2.1. thérapies axées sur le développement du Bien- Etre de l'organisme

La Réflexologie : pour rétablir le bien-être du corps

• c'est d'abord une PREVENTION des troubles corporels. Mieux vaut prévenir que guérir. Vous n'avez peut-être pas été insensible aux dégâts que peut provoquer le stress. Alors que faire pour « s'assurer » contre ce fléau ? : faire une cure régulière de réflexologie. En commençant une fois par semaine, puis en espaçant progressivement vos séances, vous prévenez les risques de dérèglements de votre organisme. Et sans médicaments. Le massage des points réflexes est loin d'être désagréable ; au contraire, il apaise les tensions, le stress, la fatigue et vous amène dans un état de détente merveilleux tout en vous redynamisant.

• un accompagnement des personnes qui ont des troubles corporels.

Si je parle d'accompagnement, c'est à dessein. Le reflexologue respecte et le diagnostic du médecin, et ses prescriptions. Son rôle est d'accompagner le traitement et d'en accélérer le bénéfice.
La réflexologie est une thérapie chinoise très ancienne : elle consiste à masser des points dits réflexes ou des zones réflexes, qui sont directement reliés à nos organes. Le massage stimule ces derniers et débloque les canaux quand cela est nécessaire. La circulation du souffle est énergétique et stimulante. Elle harmonise les fonctions hormonales, et ne leur permettent plus de déséquilibrer l'organisme. Ainsi, le système hormonal et les tissus lymphatiques, une fois bien stimulés, apportent de solides défenses contre toutes sortes d'agressions, qui n'ont plus qu'à passer leur chemin.
Mais, si les troubles sont actifs et même s'accrochent, alors, le massage par digito- pression ( ce sont les doigts qui pressent les points ou zones réflexes) va réduire leur effet : douleurs intestinales, digestion difficile, mal au dos, libido faible, insomnie, migraine, crampes, fréquence ou difficulté urinaire, douleurs menstruelles, fatigue générale, autant de symptômes qui sont combattus avec bonheur par cette thérapie.

* Où se situent les points réflexes ?
- la réflexologie plantaire - sous les pieds, constituent 80% des résultats des massages. Tout le corps est reproduit dans le pied : les organes, les systèmes(nerveux, endocrinien,digestif, génital) le squelette (dorsal, lombalgique), la circulation, les défenses naturelles.
- le massage des mains, du visage, du ventre, des épaules et du dos, sont également pratiqués, car ils permettent d'atteindre de façon précise, des points réflexes particuliers ou que l'on peut pratiquer soi-même ensuite.

La réflexologie peut en effet se pratiquer à la maison. Mais rien ne vaut l'assistance d'un thérapeute professionnel.

 

 


L'Hypnose Ericksonienne : pour rétablir le bien-être du mental

• une action sur les causes du mal. Les causes du mal (ou du symptôme) ce sont ces évènements qui nous ont mis mal à l'aise. Plus précisément, ce ne sont pas tant les évènements en eux-mêmes qui ont posé problème, que l'interprétation que l'on en a faite : c'est ce qu'on appelle les croyances. Nous sommes convaincus que tel ou telle personne a mal agi envers nous en telle ou telle circonstance. L'esprit procède par généralisation - d'un petit fait on tire une conclusion globalement négative-, par distorsion - on ne considère qu'une partie d'un évènement, partie que l'on déforme pour en tirer une conclusion négative- par présupposition -on présuppose que quelqu'un nous est hostile ou qu'un évènement ne peut qu'être néfaste et l'on en tire les conclusions qui s'impose - puisque des avions ont percuté les Twin Towers - alors cela peut se passer avec tous les avions et donc j'ai peur de monter dans un avion.

L'hypnopraticien pense que si une personne est capable d'interpréter un évènement de façon négative, elle est aussi capable de le ré- interpréter de façon positive. De nombreuses techniques sont à sa disposition pour procéder à ces changements de perception.

Comment se passe une séance d'hypnose ? il y a trois phases successives

- le dialogue préalable, l'anamnèse, permet, pour le patient, de connaître son thérapeute, et pour le ce dernier, de découvrir son client. Les questions portent aussi sur les objectifs de la personne et sur sa volonté de changer.
- l'induction hypnotique : par l'hypnose Ericksonienne on commence par mettre la personne en état modifié de conscience. Cela veut dire que, bien que la conscience soit assoupie, elle reste vigilante. L'objectif est d'éloigner la conscience de la réalité de l'environnement, pour dialoguer avec l' inconscient qui détient la solution de tous les problèmes psychiques qui peuvent se poser, grâce à sa créativité, son imagination, son libre arbitre et sa mémoire où sont stockés de nombreux apprentissages antérieurs positifs. Il y a de nombreux moyens d'induire les personnes dans une transe faible, moyenne ou profonde ; disons le clairement, ce n'est pas forcément la transe la plus légère qui est la moins efficace. Encore une fois: la personne reste consciente pendant toute la séance; du restecelle-ci est entrecoupée par une procédure adaptée au problème posé, et un dialogue s'instaure aussitôt entre  le patient et le thérapeute.
- le travail thérapeutique

C'est le temps du dialogue avec l'inconscient de la personne, qui est à ce moment là de la séance, bien en éveil. On propose à l'inconscient de recherche en lui-même ses propres solutions. Le thérapeute utilise pour se faire, des méthodes qu'il adapte à chaque profil

La Sophrologie Caycédienne :une philosophie pratique du bien-être

Cette méthode, carrefour de l'hypnose, du yoga, de la phénoménologie, permet à l'homme de se ressourcer et de regarder la vie positivement. Elle est bâtie sur deux idées clés :
- la relaxation qui permet à la personne de prendre mieux conscience de son corps,
- des exercices sophrologiques permettant d'aller à la rencontre de soi-même, et à rechercher une amélioration ou une nouvelle approche de notre perception du monde de façon positive. Nous développons ci-dessus, de façon sommaire, quelques notions sur ces approches.

A° la relaxation et la prise de conscience de notre enveloppe corporelle

a- Les Massages

Les massages font intégralement partie de la méthode caycédienne. Ils se font allongés sur le dos, sur le ventre, ou assis. Chaque partie du corps est massé, avec les doigts, les paumes. Mains et jambes font également l'objet de soins relaxants. Ces techniques de détente et de relaxation conviennent à ceux qui sont stressés, angoissés, surmenés physiquement et moralement.

b- Les méthodes non sophrologiques

Les méthodes suivantes sont bien adaptées pour ceux qui ont le trac, des difficultés dans leur travail, leur couple, avec leur enfants,, qui sont mal dans leur peau ; et aussi pour les sportifs.

Ces exercices suivants sont parfaitement intégrés dans l'approche caycédienne de relaxation.

* le Training Autogène de Schultz

Les différentes parties du corps sont passées en revue et détendues, en formulant des phrases de nature à relâcher les muscles ou à donner des sensations de bien-être et de calme intérieur.

* la Relaxation Psychosensorielle de Vittoz

La technique consiste à à recevoir des informations de façon calme et avec du recul, afin que le corps ne subisse pas de tensions. De même, il y a des exercices où, parmi les informations que génère notre conscience, nous allons en évacuer certaines, qui sont inutiles ou pénibles, ou stressantes.

* la Relaxation progressive de Jacobson

Cette technique propose, pour rechercher la relaxation, de créer des tensions passagères, dans divers parties du corps, afin que la conscience apprécie ensuite la détente lors du relâchement des muscles.

 

c- la Sophrologie Caycédienne

S'agissant d'une méthode très complète, il est difficile , sous peine de la réduire, de lui donner tout son sens de façon synthétique. C'est une philosophie tournée vers le bonheur de vivre. Ce bonheur de vivre s'exprime en prenant conscience de notre corps, puis de notre esprit, puis de l'unité de l'un et de l'autre.
Cette méthode convient bien aux personnes angoissées, stressées, à ceux qui ont des phobies, qui ont des difficultés de concentration, une dispersion de l'esprit. La méthode est aussi utilisée dans les cas d'accouchement, ou pré ou post opération chirurgicale.

- la relaxation caycédienne

Le thérapeute met la personne en état sophroliminal, un peu à l'instar de l'hypnose ; les 5 parties de notre corps sont détendues graduellement jusqu'à un bon relâchement, tout en conservant un état de veille de la conscience.

-les exercices de perception du corps et de l'esprit

• Les techniques permettant une meilleure prise de conscience du corps sont réalisés par des exercices de respiration abdominale, comme dans le yoga. Mais la méthode va plus loin, en prenant conscience de nos systèmes organiques et fonctionnels.
• Les techniques permettant une meilleure prise de conscience de son esprit sont réalisés, après la mise en relaxation, par des techniques tendant à positiver tout ce qui concerne l'individu : son passé, son présent , son avenir sont revisités, afin de retrouver ce qui a été valable et réussi. De même, les exercices conduisent à faire circuler l'énergie dans le corps et à stimuler nos organes, à se débarrasser des aspects négatifs de celui-ci, à développer nos ressources personnelles, nos capacités, nos valeurs, à définir et projeter des objectifs, comme en hypnose, à visualiser comme dans la méthode Simonton.

Commentaires
 
Retour
 
 
Avertissement
Les Meilleures Façons proposées sur ce site sont rédigées par les membres inscrits au service et sont la propriété de leurs auteurs respectifs. BestMonde.com ne garantit en rien la fiabilité ou la qualité de ces conseils et n'endosse en rien leur contenu. BestMonde.com ne peut être tenue responsable d'éventuels dommages ou inconvénients, quels qu'ils soient, subis suite à leur application.